type='text/css'>> [Proposition de novelle] N° Avg-004- Fixant Organisation de l'Armée de l'Air Impériale

[Proposition de novelle] N° Avg-004- Fixant Organisation de l'Armée de l'Air Impériale

Aller en bas

[Proposition de novelle] N° Avg-004- Fixant Organisation de l'Armée de l'Air Impériale

Message par Charles de Philokales le Mar 3 Juil - 22:38





CABINET DE MONSIEUR LE CUROPALATE EN CHARGE DE L'AERONAUTIQUE DE GUERRE
Monsieur le CUROPALATE EN CHARGE DE L'AERONAUTIQUE DE GUERRE

_______________________________________________________________


- NOVELLE  N° Avg-004- Fixant l'Organisation de l'Armée de l'Air Impériale. -


NOUS, Charles de Philokales, en tant que Curoplate en charge de l'Aéronautique de Guerre, à tous SALUT !

Le Boulé entendu,
L'Ekklesia consultée,  
Nous décrétons  et nous ordonnons ce qui suit:

SOMMAIRE
CHAPITRE  I.
Administration Centrale et Commandant en chef de l'Armée de l'Air Impériale :


1 ° Généralités   ..........................................

2° Le Curopalate en charge de l'Aviation de Guerre ...................................

3° L'Etat-Major Général de l'Air...................

CHAPITRE  II.
Personnel :


1° Généralités .............................................

2° Evolution du problème du personnel au cours de la guerre…..

3° Formation des pilotes……………………………………….…

4° Recrutement des officiers de réserve......................

5° Uniformes................................................

6° Hiérarchie et grades…………………………..……………

CHAPITRE  III.
Organisation territoriale :


1° Généralités   .........................................

2° Les subdivisions aériennes ................


CHAPITRE  IV.
Flottes aériennes et Grandes Unités :


1° Historique et généralités .............................

2° Constitution type d'une Flotte aérienne.................

3° Organismes rattachés à l'E.-M. d'une Flotte...........

4° Corps aériens  ...........................................

5° Divisions aériennes   ....................................

6° Commandant de Secteur Aérien ...................................

7° Les  Flottes aériennes et Grandes Unités ayant rang de Flottes aériennes

CHAPITRE V.
Organisation des Unîtes aériennes par spécialités :


1° Généralités ..................

2° Aviation de bombardement  ..........................

3° Aviation de chasse ...............................

4° Chasse de nuit   .......................................

5° Assaut et Chasse lourde

6° Aviation de reconnaissance

7° Aviation de transport

8° Aéronautique navale

CHAPITRE I
ADMINISTRATION CENTRALE Et COMMANDANT en CHEF de l'armée de l'Air Impériale

I. - GÉNÉRALITÉS.
II. - LE  CUROPALATE EN CHARGE DE L'AVIATION DE GUERRE
III. - L'ÉTAT-MAIOR GÉNÉRAL  DE  L'AIR.
**********************************************************
I. - GÉNÉRALITÉS


Art.1: Sa Majesté Impériale et Royale le Tsar d'Hyperborée est le Maréchalissime de toutes les forces aériennes.

Art.2: Il est assisté dans sa tâche par le Grand Maréchal de l'Air qui l'assiste et le conseille dans toutes les décisions à prendre concernant la flotte aérienne de guerre et les nominations aux divers postes.

Art.3: Le Grand Maréchal de l'air est le Commandant en chef de l'Armée Impériale de l'Air.

Art.4: La Grand Maréchal de l'Air  a sous son autorité directe un certain nombre de hautes autorités qui sont:

1°) Les Aides de Camp de Monsieur le Grand Maréchal

2°) Le chef de l'Etat-Major Général de l'Armée de l'Air Impériale.

3°) Le président de la Commission de l'Aéronautique.

4°).Le Directeur du Personnel.

5°).Le Directeur des Sports Aériens et du Corps Aérien Impérial.

6°).Le chef de cabinet de Monsieur le Grand Maréchal de l'Air

7°) Le Général Commandant l'Artillerie anti-aérienne.

- La Commission de l'Aéronautique, qui s'occupait de l'étude de certains problèmes généraux.

— La Direction du Personnel, qui s'occupe de toutes tes questions de recrutement, d'avancement et de discipline, comprend cinq bureaux :

1e Bureau : Officiers.
2e Bureau : Sous-officiers et troupe.
3e Bureau : Fonctionnaires, employés et ouvriers.
4e Bureau : Question d'honneur et de discipline.
5e Bureau : Officiers de réserve.


II. - LE CUROPALATE EN CHARGE DE L'AVIATION DE GUERRE

Art.5: Monsieur le Curopalate en charge de l'Aviation de Guerre à sous sa direction toutes les forces aériennes impériale et à le financement du renouvellement des réparations du matériel usés. Le budget qui lui est alloué sert à tout ce qui a été cité ci dessus.

Art.6: Monsieur le Curopalate en charge de l'Aviation de Guerre est aidé dans sa tâche par un Inspecteur Général de l'Armée de l'Air Impériale.

Art.7: Monsieur l'Inspecteur Général de l'Armée de l'Air Impériale a pour adjoint:
- Chef des voies aériennes  qui groupe sous son autorité les trois directions de l'Administration, des Ecoles et des Transports aériens;
- Général des troupes de réserves chargé de superviser toutes les inspections

A°) Avionneur Général

Art.8: Monsieur l'Avionneur Général a pour but la gestion et le financement du développement, des essais et de l'acquisition de l'ensemble des Matériaux de l'Armée de l'Air Impériale et enfin l'acquisition et la distribution de fournitures aux unités subordonnées.

Art.9: pour l'aider dans sa tâche il est aidé par divers organismes dont:
- Conseil Supérieur des Recherches Aéronautiques;
- Conseil de l'Industrie Aéronautique;
- Direction du Personnel Technique;
- Direction Générale des plan de Fabrications;
- Direction Générale Technique;
- Bureau d'Etudes pour l'amélioration de l'Artillerie Anti-Aérienne
- Direction Générale des Services
- Direction de l'Administration et du Budget Industriel

Art.9-1: Le Conseil Supérieur des Recherches aéronautiques.

Le Conseil Supérieur des Recherches aéronautiques est dirigé par un groupe de quatre hommes. Sous les ordres de ce groupe est placé un bureau d'études techniques composé d'officiers ingénieurs de l'Aéronautique. Pour ses études et recherches, le Conseil Supérieur s'appuie sur le travail des différents « centres de recherches aéronautiques » et des « laboratoires aérotechniques » des Universités. Il leur donne des directives en répartit les charges et en finance les recherches. Il contrôle en ou Ire toute la presse technique aéronautique. Le fruit de ses recherches est soumis à la Direction générale technique et, après son accord, mis à la disposition des bureaux d'études des entreprises qui doivent s'en servir pour l'amélioration du matériel de série.

Art.9-2: Le Conseil de l'industrie Aéronautique.

La dénomination exacte de ce Conseil est "Conseil industriel du Maréchal d'Empire pour la production du matériel aéronautique". C'est un organisme purement industriel, qui joue le rôle de conseiller technique du Ministre. 11 est présidé par Monsieur l'Avionneur Général et composé de quelques conseillers choisis parmi les dirigeants techniques de l'industrie aéronautique. Trois d'entre eux sont placés à la tête des « groupements principaux de la fabrication aéronautique » :

- le groupement des cellules ;
- Le Groupement moteurs;
- Groupement des accessoires, armes et instruments de bord

Chacun de ces groupements principaux se subdivise en un certain nombre de groupes spécialisés dans chacune des branches de l'industrie (un pour chaque type d'avion, de moteur ou d'accessoire). A la tête de chacun de ces groupes est placé un Chef de groupe responsable de la production qualitative et quantitative de son groupe devant celui des trois chef de groupement dont il dépend. Chacun de ces Commandant de groupe peut donner tous les ordres qu'il juge nécessaires dans le cadre de son groupe pour l'exécution des plans prévus.

Toute cette organisation verticale de l'industrie aéronautique est mise sur pied par le Curopalate en charge de l'Aviation de Guerre qui désigne les Commandant de groupements sur proposition du Conseil de l'Industrie.

Art.9-3: Direction du Personnel technique.

La Direction du Personnel technique est placée sous l'autorité d'un Général qui a les mêmes attributions que le Directeur du Personnel militaire en ce qui concerne le personnel technique.

Art.9-4 La Direction Générale des Plans de fabrication.

Le Directeur général des Plans de fabrication est un Général. 11 a la charge d'établir les plans de fabrication et de répartition des matières premières d'après les desiderata de l’Etat-Major et en fonction des possibilités de l'industrie.
Dans ce but :

— Il recueille, par l'intermédiaire des Commandant de Groupements et des trois Commandant des Groupes du Conseil de l'Industrie tous les éléments concernant la capacité de production des différents groupes et leurs besoins en matériel et personnel.

— Il reçoit du Curopalate en charge de l'Aviation de Guerre les dotations trimestrielles accordées aux armements aériens.

— Il reçoit des instructions sur les différents types à produire.

— Il reçoit de la Direction Technique des notes sur les modifications à faire et sur les perfectionnements susceptibles de réduire les heures de travail.

Lorsque les programmes sont établis et avant qu'ils n'entrent en application, ils sont discutés dans le détail par chaque Commandant de Groupements en présence du Commandant du Groupe intéressé.

La Direction Générale des Plans de fabrication comprend cinq services :

a) Le service des programmes de fabrication comprenant cinq bureaux s'occupant des questions suivantes :

— Etablissement des programmes.

— Matières premières.

— Programme de développement industriel.

— Programme du personnel de l'industrie.

— Liaison avec le Curopalate en charge de l'Aviation de Guerre.

b) Le service des travaux spéciaux.

c) La direction des services de liaison technique.

d) Le service des carburants et lubrifiants.

e) Le service des armements aériens nationaux et étrangers.

f) Le service de l'économie de guerre comprenant quatre sections :

— Organisation de l'économie de guerre.

— Technique des armements.

— Contre-espionnage et surveillance des établissements industriels.

— Emploi du personnel de l'industrie.

Art.9-5 Direction Générale Technique.

La Direction Technique est dirigée par un Colonel qui est responsable devant l'Avionneur Général de la qualité et de la quantité du matériel aéronautique de l'Armée Impériale de l'Air. Elle donne des directives pour la construction et l'amélioration du matériel. Elle se subdivise en sept services.

a) Le service de l'amélioration du matériel.

Ce service comprend neuf sections, dirigées chacune par un ingénieur général. Ces neuf sections s'occupent respectivement des questions suivantes :

— Cellules.

— Moteurs.

— Matériel de transmissions et de navigation.

— Equipement.

— Armes de bord.

— Armement offensif (bombes, lance-bombes et viseurs).

— Matériel au sol.

— Matériel d'instruction.

— Matières premières.

b) Le commandement des centres expérimentaux.

Tous les centres expérimentaux aéronautiques d'Hyperborée et des pays occupés sont dirigés par un Colonel qui est responsable du contrôle expérimental des prototypes fabriqués par les différentes firmes.

c) Le service de réapprovisionnement.

Ce service, dirigé par un ingénieur général, est subdivisé en cinq sections qui traitent respectivement les questions suivantes :

— Réparations au front.

— Cellules.

— Moteurs.

— Matériel de transmissions et navigation.

— Equipement.

— Armes de bord.

— Armement offensif (bombes, lance-bombes, viseurs).

— Matériel au sol.

d) Le service -technique de la production.

Ce service, dirigé par un Colonel-ingénieur a pour but de donner des règles de travail pour que la fabrication et la réception soient faites le plus rationnellement possible. Il comprend trois sections qui s'occupent des questions suivantes :

— Règles de fabrication.
— Règles de réception.
— Appareils et instruments de réception.

e) Le service de surveillance technique,

Ce service, dirigé par un Colonel-ingénieur, est en liaison avec les services de contrôle de chaque entreprise : il vérifie que le matériel construit correspond bien aux commandes faites. C'est de ce service que dépend le service de réception.

f) Le service technique des unités.

Ce service, dirigé par un Général-ingénieur, qui a pour mission d'établir les règles d'emploi, de manutention et d'entretien du matériel dans les Unités.

g) Service des torpilles.

Ce service s'occupe de tout ce qui concerne l'étude, la production et la répartition des torpilles.

9-6 Bureau d'études pour l'amélioration de l'artillerie anti-Aérienne.

Ce bureau, dirigé par un Général, et qui comprend quatre sections :

— Balistique.

— Amélioration des instruments,

— Questions techniques.

— Amélioration des armes.

9-7 Direction Générale des Services .

Le Directeur général des Services, est dirigé par un Général, qui a pour mission :

— De pourvoir à tout le ravitaillement de l'Aviation.

— D'administrer, de stocker et de répartir tout le matériel destiné à l'Armée impériale de l'Air.

Il a sous sa dépendance six bureaux, dirigé chacun par un Général ou un Colonel ou un fonctionnaire assimilé.

1er bureau : « Organisation des services» .

Ce bureau comprend quatre sections :

1ère section. — Déplacement des unités. - Transports.

2ème section. — Personnel et Budget.

3ème section. — Liaison avec l’Etat-Major Général.

4ème section. — Questions organiques de la Direction Générale des Services.

2ème bureau : Matériel volant .

Ce bureau comprend trois sections.

1ère section. — Stockage des appareils et pièces de rechange.

2ème section. — Distribution des appareils et pièces de rechange.

3ème section. — Calcul des besoins en pièces de rechange.

3ème bureau : Matériel à usage général, photo, transmissions, carburants et lubrifiants.

Ce bureau comprend quatre sections :

1ère section. — Matériel à usage général, machines et accessoires, matériel ferroviaire.

2ème section. — Matériel de transmissions.3e section. — Carburants et lubrifiants.

4ème section. — Matériel photographique.

4ème bureau : « Matériel de l'artillerie anti-aérienne, armes et munitions ».

Ce bureau comprend quatre sections :

1ère section. — Artillerie anti aérienne.

2ème section. — Armes de bord et portatives.

3ème section. — Ballons de barrages.

4ème section. — Munitions.

5ème bureau : « Missions spéciales, services extérieurs ». Ce bureau dirige les inspections techniques; son chef est continuellement en voyage d'inspection.

Ce bureau comprend trois sections qui traitent les questions :

1° Stockage du matériel dans les zones d'opérations;

2° Organisation des magasins centraux et dispositions relatives à la comptabilité du matériel ;

3° Conservation et économie du matériel.

6ème bureau: véhicules automobiles,motorisation.


Le 6ème bureau comprend quatre sections :

1° Technique;

2° Administration* et distribution;

3° Réparations;

4° Pneus, carburants et lubrifiants.


9-8 Direction de l'Administration et du Budget industriel.

Le Directeur général de l'Administration et du Budget Industriel. Sa direction se subdivise en trois sections :

1ère section, — Organisation, - Contrats. - Exportations.

2ème section. — Contrôle des prix.

3ème section, — Financement des industries.[/center]

_________________
Son Altesse Sérénisssime Charles de  Philokales

Prince de Philokales;
Duc de Neopatrie et du Tsarat;
Duc d'Edesse;
Marquis d' Askalon etc...;
Comte Patrice de Jaffa etc...;
Comte de Valénie etc...;
Vicomte de Tortose etc...;
Baron de Gibelet etc...;
Bouleutes;
Maréchal de l'Air;
Curopalate auprès du Protocuropalate en charge de la défense en charge de l'Aéronautique
Grand Cordon de l'Ordre du Griffon d'or;
Croix de 1ere Classe avec Epées et Grand-Croix en or de l'Ordre de la Maison Tzamantouros;
Commandeur Grand-Croix de l'Ordre de Konstantinos III;
Commandeur Grand-Croix de l'Ordre Impérial du Mérite;
Commandeur Grand-Croix de l'Ordre de Saint-Georges;
Croix de Saint-Michel;
Commandeur Grand-Croix de l'Ordre du Mérite Militaire;
Croix Militaire;
Médaille des Blessés;
avatar
Charles de Philokales

Date d'inscription : 26/12/2016
Messages : 16
Localisation : Neopatrie
Age : 53
Taureau Serpent
Points : 58
Réputation : 0

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Proposition de novelle] N° Avg-004- Fixant Organisation de l'Armée de l'Air Impériale

Message par Charles de Philokales le Jeu 5 Juil - 12:43

B L'INSPECTEUR GENERAL DE L'ARMEE DE L'AIR IMPERIALE

art.10: L'inspecteur Général est un Officier Général de l'Armée de l'Air Impériale, il  coordonne effectivement l'activité des nombreuses inspections de l'Armée de l'Air Impériale. Ces inspections sont actuellement au nombre de 16.

- Inspection   1. — Reconnaissance.
- Inspection   2. — Bombardement.
- Inspection   3. — Chasse et assaut.
- Inspection   4. — Artillerie Anti-Aérienne
- Inspection   5. — Sécurité aérienne et instruments de bord.
- Inspection   6. — Service auto.
- Inspection   7. — Transmissions.
- Inspection   8. — Aviation maritime.
- Inspection   9. — Ecoles de pilotage.
- Inspection  10. — Instruction et entraînement.
- Inspection  11. — Parachutistes et infanterie de l'Air.
- Inspection  12. — Navigation aérienne.
- Inspection  13. — Défense aérienne civile.
- Inspection  14. — Service de santé.
- Inspection  15. — Economie- militaire
- Inspection  I6. — Sauvetage en mer.

Art.11: Chacune de ces inspections est dirigée par un officier général particulièrement qualifié et Très spécialisé dans la branche qu'il est chargé d'inspecter.

III. - L'ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL DE L'ARMEE DE L'AIR IMPERIALE

Art.12: L'Etat-Major général de l'armée de l'air impériale  est dirigé par le chef d'Etat-Major.

Art.13: Le chef de l’Etat-Major général a sous ses ordres, les quatre organismes suivants :

— L'Etat-Major de Commandement.

— Le G.Q.G.

— Le chef des Officiers d'Etat-Major.

— Le Commandant du Quartier Général.

A. — L'ÉTAT-MAJOR DE COMMANDEMENT.

Art.14: L'Etat-Major de Commandement, dirigé par le chef de l'Etat-Major Général  en personne, est divisé en 5 sections :

— La section de Commandement ou section opérations.
— La section de Renseignements sur les Aéronautiques étrangères.
— Le service des Transmissions.
— Le service météorologique .
— Le service de santé.

a) La Section de commandement

Art.15: La Section de Commandement comprend six bureaux qui s'occupent respectivement des questions suivantes:

— Emploi des forces aériennes.
— Emploi de l’artillerie anti-aérienne.
— Plan d'opérations.
— Objectifs aériens.
— Emploi tactique.
— Typographie.

b) La Section de Renseignements

Art.16: La Section de Renseignement comprend 11 bureaux:

— Une section photographique vers laquelle convergent toutes les photos prises par les flottes aériennes et le groupe de reconnaissance stratégique.
— Un bureau « moral de la troupe ».
— La section cartographique qui emploie une centaine de dessinateurs et cartographes.
— La section Presse et Informations.
— Le groupe de reconnaissance stratégique

c) Le Service des Transmissions.

Art.17: Le service de transmission est responsable de l'établissement des plans de transmissions. Ilk comprend également un bureau du chiffre qui est chargé d'encoder et de décoder les transmissions.

d) Le Service Météorologique.

Art.18: Ce Service dépend de la Direction des Transports aériens. Il continue à superviser toute l'organisation météorologique du Tsarat. Il comprend un bureau central météo qui supervise quatre sections.

- 1ère section: Synoptique.
- 2e section : Aérologique.
- 3e section : Tactique.   .
- 4e section : Prévisions à longue échéance.

Art.19: Le chef du Service Météorologique  a également sous sa dépendance :

— 2 escadrilles météorologiques et toutes les escadrilles et services météo des grandes unités.
— L'Office National Météo du Tsarat.
— Le Conseil Scientifique météo qui coordonne l'activité des instituts supérieurs et universitaires indépendants.
— L'observatoire maritime hyperboréen  qui s'occupe des questions hydrographiques et de météo maritime.
— L'école météo du Tsarat  qui s'occupe de la formation du personnel spécialiste des services météo.

e) Le Service sanitaire.

Art.20: Le chef du Service sanitaire est en même temps Inspecteur du Service de santé (Inspection 14).

Le Service de santé comprend quatre sections :

— La section « générique».
— La section médicale.
— La section pharmaceutique.
— La section administrative.

1°) La section «générique»

Art.21: La Section Générique comprend trois bureaux:

Le 1er bureau comprenant quatre services :      '

— 1A : Organisation.
— 1B : Transports, règlements, publications et instruction.
— 1C : Matériel des formations sanitaires.
— 1D : Hôpitaux, projets, constructions.

Art.22: Le 2e bureau comprenant trois services :

— 2A : Personnel officier du Service de santé.
— 2B : Personnel sous-officier et troupe du Service de santé.
— 2C : Questions d’ordre générale relatives au personnel.

Art.23: Le 3ème bureau comprend deux services :

— 3A : Défense aérienne du Service de santé.
— 3B : Guerre chimique.

2°) La Section médicale

Art.24: La Section Médicale comprend trois bureaux :

Le 1er bureau comprenant quatre services :

— 1A : Assistance médicale, convalescents, alimentation, habillement.
— 1B : Hygiène, maladies vénériennes.
— 1C : Communications sanitaires.
— 1D : Service dentaire.

Art.25: Le 2ème bureau comprenant trois services :

— 2A : Visites P.N.
— 2B : Recherches scientifiques.
— 2G : Examens psychiatriques.

Art.26: Le 3ème bureau qui est le Service de santé du personnel

3°) La Section pharmaceutique

Art.27: La Section Pharmaceutique comprenant trois bureaux :

— A : Service chimique.
— B : Personnel.
— C : Matériel, instruments et médicaments.

4°) La Section administrative

Art.28: La Section Administrative qui s'occupe de toutes les questions de comptabilité et d'administration.

B. — LE  GRAND  QUARTIER  GÉNÉRAL.

Art.30: L'Officier Général commandant le Grand Quartier Général, il . s'occupe de toutes les questions d'ordre stratégique relatives à l'organisation générale des forces aériennes (organisation des transports, du ravitaillement, des évacuations, des remplacements et des relèves de personnel, etc...). Il se subdivise en trois bureaux :

1°) Le bureau «Organisation».
Ce bureau comprend deux sections :

— La section « Organisation » qui s'occupe des questions suivantes :
— Organisation de l'Arme de l'Air Impériale.
— Organisation de l'Aviation de Coopération avec l'Armée de Terre.
— Organisation de l'Aviation de Coopération avec la Marine.
— Organisation de la Défense de l'Air.

— La section « Situation d'effectifs »  qui tient à jour toutes les situations d'effectifs en personnel et matériel (y compris le matériel de D.C.A. et des transmissions) et qui donne des directives en conséquence.

2°) Le bureau « Ravitaillement ».

Ce bureau comprend trois sections :

— La 1ère section : « Transports et réapprovisionnement en matériel » traite la question des transports et de ravitaillement en matériel en accord avec l'Etat-Major Général et donne des directives sur l'emploi de l'Aviation de transport.

— La 2ème section : « Organisation au sol »  traite les questions relatives à l'équipement et l'organisation des bases.

— La 3ème section : « Transports » s'occupe de toutes les questions de transports maritimes, ferroviaires et aériens.

3°) Le Service du sauvetage en mer.

C. — LE CHEF DES OFFICIERS D'ÉTAT-MAJOR.

Art.31: Le Chef des officiers d'Etat-Major s'assure de la bonne distribution des ordres aux Commandant des Q.G.

D. — LE  COMMANDANT  DU  Q.G.

Art.32: Le Commandant du Q.G. s'occupe de la distributions des ordres aux officiers commandant les unités

CHAPITRE II

PERSONNEL

*****************

I. - GÉNÉRALITÉS.
II. - FORMATION  DES PILOTES.
III. - RECRUTEMENT  DES OFFICIERS  DE  RÉSERVE.
IV. - UNIFORMES.
V. - HIÉRARCHIE ET GRADES.

I. — GÉNÉRALITÉS


Art.33: Dans l'Armée de l'Air Impériale il faut distinguer plusieurs catégories de personnel qui sont:

— Le personnel de l'Armée de l'Air Impériale proprement dit, qui entre dans la composition des unités aériennes et des unités terrestres de l'Armée de l'Air Impériale.
— Le personnel des Transmissions de l'Air, qui constitue un corps indépendant dans l'Armée de l'Air Impériale.
— Le personnel de la Défense Anti-Aérienne.
— Le Corps des Ingénieurs de l'Aéronautique.
— Le personnel du Service de Santé de l'Air.

Art.34: Les effectifs de l'Armée de l'Air Impériale varieront selon les missions et selon les budget alloués.

II. — FORMATIONS  DES  PILOTES

Art.35: Avant d'être incorporé dans l'Armée de l'Air Impériale, les élèves-pilotes ont passé par les centres de vol à voile pour le recrutement du personnel navigant de l'Armée de l'Air impériale. La plupart des élèves-pilotes sont titulaires du brevet B, de vol à voile, quelques-uns du brevet C.

Art.36: Une fois incorporés dans l'Armée de l'Air les élèves-pilotes suivent la progression suivante :

1°) Régiment d'instruction militaire de l'Aviation. Toutes les recrues, y compris les élèves-officiers, sont envoyées à cette école, qui s'appelle également «Dépôt des Recrues  » de l'Armée de l'Air Impériale. La durée du stage est de 2 à 3 mois pendant lesquels les recrues reçoivent une instruction militaire générale (discipline générale, école du soldat, culture physique, etc...).

2°)Compagnie d'instruction aérienne. Les élèves sont envoyés dans ces écoles en sortant du Régiment d'instruction militaire de l'Aviation. Ils effectuent un stage de 2 mois stage d'entraînement au vol et d'instruction théorique aéronautique.

3°) Ecole de pilotage élémentaire. La durée du stage dans ces écoles varie de 6 à 8 mois. Les élèves-pilotes sont entraînés d'abord sur avion-école, puis sur appareils plus modernes. Ils effectuent 100 à 130 heures de vol et, en quittant l'école, s'ils sont reçus à l'examen de sortie, ils reçoivent leur brevet de pilote de l'Armée de l'Air Impériale et sont classés en chasseurs ou bombardiers.

4°) Ecoles de perfectionnement par spécialités :

a) Bombardement.
.Au sortir de l'école élémentaire, les élèves-pilotes de bombardement ou de reconnaissance sont envoyés dans une école de perfectionnement où ils effectuent un minimum de 60 heures de vol. Durée du stage : 3 à 6 mois. Entraînement progressif, commencé sur appareils anciens et terminés sur appareils modernes. A la fin du stage mention est portée sur leur brevet du passage dans cette école. Ils sont alors dirigés sur une école de pilotage sans visibilité (P.S.V.), où ils exécutent 15 à 20 heures de P.S.V. Durée du stage : six semaines. Puis ils sont envoyés à une école de bombardement pour une durée de trois mois. Ils y subissent un entraînement par équipage, de jour, de nuit et par tous les temps. A la fin de ce dernier stage ils sont affectés par équipage à une unité combattante.

Résumé de la formation d'un pilote de bombardement

Régiment d'instruction militaire   ...........           2 mois

Compagnie d'instruction aérienne  ..........         2 mois

Ecole de pilotage  élémentaire   ;............         6 mois à 8 mois

Ecole de perfectionnement   ................           3 mois à 6 mois

Ecole de P.S.V.   ................................           6 semaines

Ecole de bombardement   ....................          3 mois

Total : environ 18 mois à 2 ans ............           220 à 270 heures de vol

b) Chasse.

Au sortir de l'école élémentaire, l’elève-pilote de chasse est envoyé à une école de chasse : durée : 3 mois. L'instruction débute sur des types d'avions périmés et se poursuit sur dernière génération.
Les pilotes qui se destinent à la chasse sur bimoteur sont dirigés au sortir de l'école de chasse sur une école de chasse sur bimoteurs.

c) Bombardement en piqué.

Au sortir de l'école élémentaire les pilotes qui se destinent au bombardement en piqué sont dirigés sur les écoles spéciales de bombardement en piqué. Ils y effectuent un stage de trois mois environ. Les élèves exécutent seuls leurs premiers piqués après 15 sorties en double-commande. Le nombre de piqués à faire par jour est facultatif (15 environ), l'altitude normale du début du piqué est de 4.000 mètres environ.
L'instruction tactique et de navigation ne vient qu'en second lieu..

III. — RECRUTEMENT DES OFFICIERS DE RÉSERVE

Art.37: Les différentes carrières d'officiers dans l'Armée de l'Air Impériale sont :

— Officier aviateur.
— Officier de Flak.
— Officier des Transmissions de l'Air.
— Officier du corps des ingénieurs aéronautiques.
— Officier du service médical.

1°)  Conditions d'engagement.

Art.38: Les Conditions d'Engagement pour les candidats officiers sont engagés d'abord comme volontaires et sont nommés aspirants après un stage dans la troupe qui permet d'apprécier leurs aptitudes.

Les candidats officiers doivent :

— Posséder le baccalauréat ou un diplôme équivalent d'une école supérieure.
— Avoir la nationalité hyperboréenne
— Posséder la langue hyperboréenne.
— Etre apte au service armé.
— Etre célibataire.
— Etre de bonne vie et mœurs.
— Avoir une taille comprise entre 1 m. 70 et 1 m. 85 (pas en-dessous de 1 m. 60).
— Etre âgés de 17 à 24 ans.

2°) Formalités de l'incorporation.

Art.39: Les candidats passent une visite médicale pour constater s'ils sont aptes.





Dernière édition par Charles de Philokales le Ven 6 Juil - 15:01, édité 1 fois

_________________
Son Altesse Sérénisssime Charles de  Philokales

Prince de Philokales;
Duc de Neopatrie et du Tsarat;
Duc d'Edesse;
Marquis d' Askalon etc...;
Comte Patrice de Jaffa etc...;
Comte de Valénie etc...;
Vicomte de Tortose etc...;
Baron de Gibelet etc...;
Bouleutes;
Maréchal de l'Air;
Curopalate auprès du Protocuropalate en charge de la défense en charge de l'Aéronautique
Grand Cordon de l'Ordre du Griffon d'or;
Croix de 1ere Classe avec Epées et Grand-Croix en or de l'Ordre de la Maison Tzamantouros;
Commandeur Grand-Croix de l'Ordre de Konstantinos III;
Commandeur Grand-Croix de l'Ordre Impérial du Mérite;
Commandeur Grand-Croix de l'Ordre de Saint-Georges;
Croix de Saint-Michel;
Commandeur Grand-Croix de l'Ordre du Mérite Militaire;
Croix Militaire;
Médaille des Blessés;
avatar
Charles de Philokales

Date d'inscription : 26/12/2016
Messages : 16
Localisation : Neopatrie
Age : 53
Taureau Serpent
Points : 58
Réputation : 0

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Proposition de novelle] N° Avg-004- Fixant Organisation de l'Armée de l'Air Impériale

Message par Charles de Philokales le Ven 6 Juil - 1:08

3°)  Instruction.

Art.40: L'instruction des candidats-officiers comprend l'instruction militaire de base, du service dans une unité engagée, un cours dans une école d'armement, puis un cours d'école de guerre.


Art.41: Les candidats font leur entraînement aérien. Au bout de quatre mois de volontariat, les candidats peuvent être nommés aspirants.

Art.42: Candidats qui ne sont pas titulaires du baccalauréat :

Ces candidats, après avoir servi pendant plusieurs mois dans la troupe, peuvent être admis à entrer dans la carrière des officiers après avoir suivi un cours pour le recrutement des officiers.

Art.43: Corps des officiers ingénieurs de l'aéronautique :

Les candidats doivent être titulaires du baccalauréat. Ils sont soumis à la même instruction que les élèves-officiers jusqu'au moment où, d'aspirants, ils sont nommés sous-lieutenants. Ils suivent alors des cours techniques : d'abord un stage pratique de six mois dans un atelier aéronautique, puis trois années d'études techniques (comparable à l'enseignement de l'Ecole supérieure aéronautique) pendant lesquelles le candidat effectue plusieurs stages dans divers ateliers spécialisés.

IV. — LES  UNIFORMES DE L'ARMÉE DE L'AIR

Art.44: L'Armée de l'Air Impériale a un uniforme de couleur gris bleu qui est le même pour l'aviation, l'artillerie anti-aérienne, les transmissions et les services.

Art.45: Les troupes de l'Armée de l'Air portent :

— La casquette avec la grande tenue, la tenue de sortie et la tenue de service;
— Le casque avec la tenue de parade et la tenue de campagne;
— Le calot avec la petite tenue de service.
La vareuse est à col ouvert. Avec la tenue de parade, la tenue de service et de campagne, le pantalon est remplacé par la culotte et les bottes.

VI. — HIÉRARCHIE
Insignes de grades. — Couleurs distinctives des subdivisions d'armes et des services de l'Armée de l'Air

Art.46: Dans l'Armée de l'Air, les grades se reconnaissent aux insignes portés sur les épaulettes ou les bas de manches. Toutefois, sur la tenue de vol de l'aviation, les insignes de grades sont portés sur chaque bras, entre le coude et l'épaule. Les insignes de grades sont lés mêmes pour toutes les subdivisions d'armes et les services de l'Armée de l'Air. Seule, la couleur du liseré des pattes d'épaules ou du fond de l'épaulette permet de différencier entre eux les subdivisions d'armes et les services.

a) Grades armée de l'Air Impériale



b) Insignes de grades portés sur la tenue de vol
(Sur chaque bras entre le coude et l'épaule)




_________________
Son Altesse Sérénisssime Charles de  Philokales

Prince de Philokales;
Duc de Neopatrie et du Tsarat;
Duc d'Edesse;
Marquis d' Askalon etc...;
Comte Patrice de Jaffa etc...;
Comte de Valénie etc...;
Vicomte de Tortose etc...;
Baron de Gibelet etc...;
Bouleutes;
Maréchal de l'Air;
Curopalate auprès du Protocuropalate en charge de la défense en charge de l'Aéronautique
Grand Cordon de l'Ordre du Griffon d'or;
Croix de 1ere Classe avec Epées et Grand-Croix en or de l'Ordre de la Maison Tzamantouros;
Commandeur Grand-Croix de l'Ordre de Konstantinos III;
Commandeur Grand-Croix de l'Ordre Impérial du Mérite;
Commandeur Grand-Croix de l'Ordre de Saint-Georges;
Croix de Saint-Michel;
Commandeur Grand-Croix de l'Ordre du Mérite Militaire;
Croix Militaire;
Médaille des Blessés;
avatar
Charles de Philokales

Date d'inscription : 26/12/2016
Messages : 16
Localisation : Neopatrie
Age : 53
Taureau Serpent
Points : 58
Réputation : 0

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Proposition de novelle] N° Avg-004- Fixant Organisation de l'Armée de l'Air Impériale

Message par Charles de Philokales le Lun 13 Aoû - 18:08



CHAPITRE III
ORGANISATION DE L'ARMEE DE L'AIR IMP2RIALE

ORGANISATION TERRITORIALE
I.GENERALITES

Art.46: Le Territoire de l'Autocratie est divisé en 5 régions aériennes dont les villes est le Poste de commandement.

Arrow 1ere Région: Byzas;
Arrow 2eme Région:Serdica;
Arrow 3eme Région: Rumon;
Arrow 4eme Région: Leptis Magna;
Arrow 5eme Région: Nicomédie;

Art.47: Chaque commandant de région aérienne à sous sa dépendance les commandements suivants:
- Commandant des unités volantes;
- Commandant des unités de défenses contre avions;
- Commandant des écoles et centres de recrutement;
- Commandant des services de région aérienne;
- Commandant des subdivisions  aériennes dépendantes;

Art.48: A chaque région aérienne étaient une à trois subdivisions.

Art.49: En temps de paix les subdivisions aériennes ont pour principales charges:
- L'organisation territoriale du réseau de repérage et d'alerte;
- Le contrôle de la protection anti-aérienne civile et industrielle;
- La défense contre l'Aviation;
- Les transmissions
- La mise en service et la surveillance des terrains d'opérations.

Art.50: En temps de guerre les subdivisions aériennes ont pour charges:
- La défense anti-aérienne du territoire;

Art.51: Le commandant des subdivisions aériennes est responsable de:
a) De la défense passive;
b) De l'emploi de la D.C.A. territoriale;
c) De l'utilisation de la chasse affectée à la défense du territoire;
d) La justice militaire Tribunal militaire de l'aviation

II. LES DISTRICTS AERIENNES

1°) Attribution des commandants de districts aériens

Art.52: Le commandant d'un district aérien qui, en principe, est un général de la Défense anti-aérienne ayant rang de général de Corps d'Armée, est directement responsable, sur le territoire de la subdivision:

— De l'organisation à terre des unités aériennes;
— De l'organisation de la défense aérienne des objectifs militaires et civils;
— De l'emploi des unités de chasse pour la défense des villes ou des régions industrielles;
— De l'emploi de la D.C.A. et des unités qui en dépendent;
— Du ravitaillement en vivres, munitions et matériels divers des unités aériennes et des unités de D.C.A.

Art.53: Le commandant d'un district aérien est secondé par un chef d'Etat-Major qui est un colonel ou lieutenant-colonel d'Etat-Major navigant.

Art.54: Pour l'organisation de la défense aérienne, le territoire d'un district aérien est divisé en un nombre variable de secteurs dont les commandants portent le titre de commandant de la défense aérienne du secteur de l'Air et ont, eu principe, rang de général de division. La défense anti-aérienne des villes d'impor­tance particulière est confiée à un commandement ayant l'importance d'un secteur de l'air et rattaché également au commandant de subdivision aérienne.

2°) Liste des Districts aériens.

Art.55:  Sur le territoire de l'Autocratie, de ses colonies, de ses protectorats et Dominions:

Commandement aérien de district I: Byzas;
Commandement aérien de district II:  Serdica;        
Commandement aérien de district III: Aigeai
Commandement aérien de district IV: Serdica
Commandement aérien de district V: Orestias
Commandement aérien de district VI: Athina
Commandement aérien de district VII: Rumon
Commandement aérien de district VIII: Lutetia
Commandement aérien de district IX: Leptis Magna
Commandement aérien de district XI: Alexandrie de Kemet
Commandement aérien de district XII: Nicomédie
Commandement aérien de district XIII: Chersonnèse de Tauride
Commandement aérien de district XIV: Erebouny
Commandement aérien de district XV: Persepolis
Commandement aérien de district XVI: Solym

3°) Organisation de l’Etat-Major d'un District aérien.

Art.55: L'Etat-Major d'un district aérien comprend les organismes suivants :

a) Le service de la justice militaire;
b) Intendance;
c) Service de santé;
d) Section de commandement ou d'opération;
e) Service des transmissions;
f) Direction des Services;
g) Ingénieur en chef;
h) Service du personnel;
i) Service du trafic aérien civil et du vol à voile;
j) Commandement des transports.

Art.56: Le Service de la justice militaire s'occupe de toutes les questions de justice militaire sur le territoire du District Aérien; il comprend un tribunal militaire.

Art.57: L'Intendance est dirigée par un fonctionnaire civil ayant rang de général. Elle comprend trois services :
— Services Administratifs A;
— Services Administratifs B;
— Service des Domaines.

Art.57.1: Les services administratifs A comprennent sept sections :

1ère section : Bilan financier;
2e section : Administration du personnel militaire;
3e section : Administration du personnel civil;
4e section : Vivres;
5e section : Habillement;
6e section : Organisation des services;
7e section : Litiges.

Art.57.2: Les services administratifs B comprennent cinq sections :

1ère section : Ameublement;
2e et 3e section : Logements;
4e section : Gestion des terrains;
5e section : Installations mobiles.

Art.57.3: Le service des Domaines se subdivise en cinq sections :

1ère section : Services généraux et territoriaux;
2e section : Constructions;
3e section : Ingénieurs;
4e section : Installations de machines industrielles;
5e section : Géodésie.

Art.58: Le Service de Santé règle les questions suivantes :

1° Questions du personnel (officiers, sous-officiers, troupe);
2° Organisation du service de santé : liaison avec les autres forces armées;
3° Assistance médicale, soins, etc...;
4° Questions chimico-pharmaceutiques.

Art.59: La Section de Commandement ou d'opération, du chef de cette section dépendent les services suivants :

1°) Emploi des forces aériennes. — Dispositions concernant l'emploi et l'entraînement des unités de chasse réparties pour la défense de la zone. Dispositions générales relatives à l'instruction militaire du personnel de la troupe d'aviateurs, soit des recrues dans les centres de recrutement et d'instruction du personnel de l'aviation, soit du personnel ancien déjà en service dans les unités réparties dans la circonscription du District aérien.

2°) Emploi des forces de D.C.A. — Dispositions concernant l'emploi et l'entraînement des unités d'artillerie de D.C.A. Dispositions générales relatives à l'instruction militaire du personnel des batteries anti-aériennes, recrues ou anciens.

3°) Protection anti-aérienne civile. — Surveillance de l'exécution des dispositions concernant l'organisation, l'instruction et l'équipement du personnel du service civil de protection anti-aérienne. Dispositions de caractère technique nécessaires à la protection civile et de la troupe.

Sous la dépendance de ce service se trouve le « Service des objectifs à protéger » qui possède des renseignements particuliers sur chaque objectif militaire ou industriel à protéger.

4°) Fortifications. — Etude des projets de construction de positions de batteries de D.C.A. mobiles ou permanents; surveillance de ces constructions.

5°) Renseignements. — Recueille et étudie les renseignements sur l'ennemi. Lutte contre l'espionnage et le sabotage; propagande.

6°) Photographie.

7°) Météorologie.

Art.60: Le Service des transmissions, est constitué par :

1°) Service « Fil ». — Installation et gestion des communications téléphoniques et télégraphiques. Matériel. Organisation et emploi. Dispositions pour l'instruction professionnelle du personnel en service dans les unités réparties sur le territoire du district aérien.

2°) Service radio. — Installation et gestion du service radio et de sécurité en vol. Matériel RT. Organisation et emploi. Dispositions pour l'instruction du personnel comme pour le service précédent.

3°) Service de repérage. — Organisation et emploi. Personnel.

Le Commandant du service des transmissions a sous ses ordres directs un « Régiment de transmissions » constitué par trois bataillons :

— Bataillon de téléphonistes qui comprend un nombre variable de compagnies pour la construction des lignes permanentes ou volantes. Chaque compagnie est composée de: un peloton «Exercice téléphonique», trois pelotons «Constructions», un peloton « Centraux ».

— Bataillon RT.

— Bataillon réseau de repérage dont fait partie une compagnie radio motorisée.

Du commandement du service des télécommunications dépend en outre un nombre variable, selon le nombre des aéroports, de batteries motorisées de projecteurs lourds de 150 centimètres pour l'éclairage des terrains d'atterrissage.

Le Service des Transmissions donne aussi les directives concernant l'instruction militaire de la troupe des transmissions.

Art.61: La Direction des services. Dans chaque district aérien existe une organisation appelée groupe des services du matériel aéronautique. Celle-ci est commandée par un général de brigade ou de division aérienne qui prend le nom de Surintendant aux services du matériel aéronautique.

Pour l'exercice de ses fonctions, le Surintendant aux services du matériel aéronautique est assisté d'un chef d'Etat-Major qui a généralement le grade de Colonel d'Etat-Major.

Le commandant des groupes aériens d'outil est constitué par les cinq services suivants :

1°) Secrétariat.
2°) Appareils et moteurs.
3°) Matériel aéroportuaire — carburants et lubrifiant — avion.
4°) Armement et munitions (y compris la Flag).
5°) Véhicules, carburants et lubrifiants auto.

Tous ces services sont dirigés par des officiers supérieurs ou des fonctionnaires civils de grade équivalent. Le deuxième service est particulièrement développé et important.

Art.62: Dépendent, en outre, du Surintendant aux services du matériel aéronautique :

— Les magasins principaux de zone et les magasins secondaires de zone, pour le matériel spécial aéronautique de l'artillerie et des transmissions.
— Les dépôts principaux et secondaires de munitions.

— Les dépôts principaux de carburants et de lubrifiants.

— Le Commandant des colonnes motorisées de ravitaillement qui dispose : De colonnes motorisées pour le ravitaillement en carburant; De colonnes motorisées pour le ravitaillement en bombes et munitions; De colonnes motorisées pour le ravitaillement en matériel divers;
De compagnies d'hommes de peine pour les opérations de chargement et de déchargement.

Art.63: L'ingénieur en chef est consulté par le commandant et le chef d'Etat-Major du district sur les questions techniques.

Art.64: Le Service du personnel comprend trois services :

1°) Officiers. Service subdivisé en trois sections :

lre section. — Personnel navigant.

2e section. — Artillerie de D.C.A. et transmissions.

3e section. — Officiers de réserve et en affectation spéciale.

2°) Sous-officiers et troupe, constitué par trois sections :

lre section. — Questions générales.

2e section. — Volontaires et réserve.

3e section. — Mouvements du P.N. Indemnités de vol.

Art.65: Le Service du trafic aérien civil et du vol à voile. s'occupe :

a) De la surveillance de la navigation aérienne civile.

b) Organisation et développement du vol à voile, entraînement,

Art.66: Le Commandement des transports est un organe de liaison et de collaboration qui dépend à la fois du chef d'Etat-Major du district aérien et de la Délégation des Transports de l'Armée de terre.

C'est de cet organisme que dépend l'intendant pour ce qui concerne les transports ferroviaires. Le Commissaire présente à la « Délégation des Transports » les demandes du district aérien et cherche à concilier les intérêts de l'aviation avec les disponibilités effectives de la délégation elle-même.

— Surveillance des aéroports et de leurs installations, des terrains privés, des terrains pour le vol à voile et des terrains de secours.

— Surveillance de l'activité locale des sociétés aériennes.

— Surveillance des manifestations aériennes et vols de propagande.

— Surveillance des associations sportives aéronautiques.

— Développement des examens d'aptitude au pilotage.

— Enquête sur les incidents de vol (si ces enquêtes ne sont pas déjà faites par d'autres autorités).

Le personnel en service dans les institutions aériennes et les organisations périphériques est pris surtout dans le corps du Service Impérial de surveillance aérienne qui fait partie de la Troupe aérienne. Le personnel du Service Impérial de Surveillance Aérienne est composé de fonctionnaires militaires appartenant aux administrations militaires et d'aviateurs de la troupe aérienne.

Il existe trois grades chez les fonctionnaires.

Maître supérieur: équivalent au grade de lieutenant.

Maître: équivalent au grade de sous-lieutenant.

Sous maître: équivalent au grade d'adjudant.

L'instruction technique du personnel du Service Impérial de Surveillance Aérienne. est donnée dans une école spéciale de Byzas.
avatar
Charles de Philokales

Date d'inscription : 26/12/2016
Messages : 16
Localisation : Neopatrie
Age : 53
Taureau Serpent
Points : 58
Réputation : 0

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Proposition de novelle] N° Avg-004- Fixant Organisation de l'Armée de l'Air Impériale

Message par Charles de Philokales le Mar 14 Aoû - 2:41

CHAPITRE  IV FLOTTES AÉRIENNES  ET GRANDES  UNITÉS

I. -  GÉNÉRALITÉS.
II. - CONSTITUTION TYPE D'UNE FLOTTE AÉRIENNE.
III. - ORGANISMES RATTACHÉS A L'ETAT-MAJOR D'UNE FLOTTE.
IV. - CORPS AÉRIENS.
V. - DIVISIONS AÉRIENNES.
VI. - CHEF D'AVIATEURS.
VII. - LES FLOTTES AÉRIENNES ET GRANDES UNITÉS AYANT RANG DE  FLOTTE AÉRIENNE.

Art.66: La Flotte aérienne est la plus grande unité organique de l'armée de l'air impériale. Le Commandant d'une Flotte est à la tête des formations aériennes stationnées dans son secteur. Par ailleurs, il a la haute main sur tous les services nécessaires à la vie de ces unités. Il porte d'ailleurs le titre de Commandant du territoire sur lequel opère la flotte aérienne. Ainsi, à 'origine au moins :

— Le « Chef de la Flotte aérienne 1 » est en même temps «Commandant de la Zone Ouest» ;
— Le « Chef de la Flotte aérienne 2 » est en même temps «Commandant de la Zone  Nord» ;
— Le « Chef de la Flotte aérienne 3 » est en même temps «Commandant de la Zone Est » ;
— Le « Chef de la Flotte aérienne 4 » est en même temps «Commandant de la Zone Sud-Ouest ».

Art.67: Aux charges purement militaires du commandement d'une flotte s'ajoutent des charges politiques, disciplinaires, techniques et administratives. Le Commandant d'une Flotte est ainsi qualifié pour régler directement, conformément aux ordres reçus des autorités centrales, tous les problèmes que peut poser l'activité des organismes aéronautiques de son unité.

II — CONSTITUTION TYPE D'UNE FLOTTE AÉRIENNE

Art.68: La Flotte aérienne comprend :

— Un Etat-Major.
— Un nombre variable d'unités volantes appartenant aux diverses spécialités et groupées en un petit nombre d'importants commandements.
— Un nombre variable d'unités de D.C.A. qui peuvent constituer un ou plusieurs Corps de Flag.
— Un groupe de reconnaissance lointaine.
— Une escadrille météorologique.

Art.69: A la tête d'une flotte aérienne est placé un officier général qui a rang de Général d'Armée aérienne  ou de Maréchal. Il exerce son commandement sur les formations qui constituent la flotte et sur les services territoriaux situés sur sa zone de déploiement, exception faite cependant des écoles et centres d'expérience. Le Commandant de la flotte aérienne dépend directement du Commandement en chef de l'Armée de l'Air. Il a la haute main sur toutes les questions relatives à la fois à la préparation et à la conduite de la guerre aérienne et à la protection anti-aérienne du territoire qu'il contrôle. Il est assisté d'un chef d'Etat-Major qui, en général, a le grade de Colonel et donne des ordres aux commandants d'unités aériennes, aux commandants de Corps de flag et aux commandants de Districts aériens.

Art.70: En temps de guerre, le Commandant de Flotte est aux Armées, soit dans une localité prévue dès le temps de paix où il a installé son P.C., soit dans un secteur du front où il a établi un P.C. provisoire pour la conduite d'une opération. Dans le cas où la flotte quitte sa circonscription d'origine pour une zone d'opération éloignée, le Commandant continue à exercer son autorité sur les commandant de districts aériens de sa circonscription par l'intermédiaire d'un Général qui le représente.

Art.71: Chaque Flotte aérienne s'étendant sur un pays et dispose d'une organisation territoriale identique à celle du territoire de l'Autocratie. Des Commandants de districts ont été créés à cet effet.

III — ORGANISMES RATTACHÉS A L'ÉTAT-MAJOR D'UNE FLOTTE

Art.72: Les organismes suivants dépendent directement du Commandant de Flotte :

a)  Conseil juridique.
b)  Intendance générale.
c.)  Service supérieur de santé.

Art.73: Les organismes suivants sont rattachés au Chef d'Etat-Major de la Flotte aérienne:

d) Bureau de commandement ou d'opérations.
e) Commandement supérieur des transmissions.
f)  Direction des services.
g) Ingénieur en chef.
h)  Service d'enquête sur les accidents.
i) Service du personnel.
j)  Service des recherches et études sur le matériel aérien.
k)  Service de l'entraînement.

Art.73.1: Le Conseil juridique peut être consulté par le commandement et exerce une surveillance sur les tribunaux de l'Armée de l'Air dans la zone contrôlée par la Flotte.

Art.73.2: L'intendance générale donne des instructions aux différents services traitant des subsistances, de l'administration et des biens de l'Armée de l'Air.

Art.73.3: Le  Service supérieur de santé est dirigé par un médecin général qui porte le titre de Médecin de la Flotte aérienne, a sous ses ordres les chefs des services de santé des corps des aviateurs, des Corps de la flag  et des Commandants de district ainsi que le médecin du Q.G. et le chef du cabinet dentaire.

Art.73.4: Le bureau d'opérations comprend dix sections dont les cinq premières constituent le bureau emploi .

1°) Emploi des forces aériennes offensives. Cette section tient également à jour une carte des opérations.
2°) Défense anti-aérienne, D.C.A. et chasse.
3°) Défense passive. Des ordres sont élaborés par cette section aux Commandants de districts pour la protection des populations civiles. Des mesures sont prises concernant la protection anti-aérienne des troupes.
4°) Assistance en vol.
5°) Journal historique.
6°) Archives.
7°) Interprètes.
8°) Renseignements. Cette section recueille les renseignements sur les états ennemis, sur les objectifs; elle est chargée, de la propagande. Elle est très étoffée et comprend les sous-sections suivantes :

Recherches des objectifs (trois sections) : Ro/1, Ro/2, Ro/3.
Photographie : I/photo.
Presse et propagande : le/Presse.
Pays étrangers : Pe/A.O.
Nouvelles concernant l'activité aérienne.
Cartographie.
Police secrète.
Groupe de reconnaissance lointaine.

Art.73.5: Photographie exploitation du travail exécuté par les sections photos.
Art.73.6:  Météorologie.Cette section donne des ordres aux Commandants de district pour l'organisation du service météorologique. Elle dispose d'un observatoire et d'une escadrille de reconnaissance météorologique.

Art.73.7:  Le Commandement supérieur des transmissions comprend six groupes:

Groupe 1 (Echo indicatif NVW/1) : service chargé de régler les questions relatives à. l'emploi et à l'organisation des transmissions.

Groupe 2 ( Delta indicatif NVW/2) : service téléphonique et télégraphique. Ce service est chargé de l'installation et de l'exploitation des lignes téléphoniques et télégraphiques, de donner des instructions pour l'emploi des unités de transmissions des Commandants de district; enfin, de tout ce qui concerne le matériel téléphonique et télégraphique.

Groupe 3 (Fox, indicatif NVW/3) : service radio. Le groupe 3 est responsable de l'installation et de l'exploitation des services de radiotélégraphie, de radiogoniométrie et d'écoutes qui assurent la sécurité du vol. C'est également ce service qui rédige les instructions pour les unités de radiotélégraphie des Commandants de districts et qui s'occupe du matériel dont elles sont dotées.

Groupe 4  : service de guet et d'alerte.

Groupe 5 : service d'assistance aérienne civile.

Groupe 6 : radio-interception.

Ce service répartit les unités de détection et définit leur tâche. Il centralise les renseignements fournis par ces unités en vue de leur exploitation stratégique, selon les instructions du service «Ic» de la Flotte. Du service de radio interception dépendra « Centrale Radio Météorologique »  qui est chargée de diriger les services radio et météo des grandes unités de la Flotte.

Art.74: La Direction des services comprend cinq sections :

1°) Organisation (indicatif : Ib).Cette section traite de ce qui concerne d'une façon générale le matériel, les aménagements à terre et le transport.

2°) Réapprovisionnement (indicatif : Ql) (distribution, utilisation et remplacement du matériel).

3°) Services à terre (indicatif : Q2).Organisation des aéroports et des services à terre en général.

4°)  Transports (indicatif : Q3).Ce service est chargé de donner aux Commandants de district des instructions concernant l'organisation générale des transports.

5°) Service automobile .

Art.75: L'Ingénieur en chef peut être consulté pour toutes les questions techniques concernant l'aviation. Il s'assure de la valeur technique des spécialistes des compagnies techniques et contrôle leur répartition et leur emploi. Il dispose d'une unité de travail rattachée à la Flotte,

Art.76: Le service des enquêtes sur les accidents : est chargé de procéder auprès des unités aux recherches du matériel accidenté. II doit faire les enquêtes en vue d'établir les responsabilités.

Art.77:  Le service du personnel et secrétariat, comprend quatre sections :

1°) Personnel officiers. 5
2°) Personnel sous-officiers et troupe.
3°) Assistance morale et spirituelle.

Le Commandait du Q.G. a dans ses attributions l'organisation des services du commandement de la Flotte, les services divers du secrétariat, le service principal du protocole. II a sous ses ordres :

— Une compagnie de commandement.
— Une compagnie de garde.
— Une section administrative.
— Une section auto.
— Une compagnie autonome de vol.

Art.78: Le Service des recherches et éludes .sur le matériel.

Art.79: La Direction de l'entrainement.

IV - CORPS AÉRIENS

Art.80:De l'élude qui précède, il ressort qu'une Flotte aérienne peut comporter un nombre variable de grandes unités : corps aériens et divisions aériennes.

Art.81: Le Corps aérien est une grande unité tactique comportant un nombre variable des formations aériennes, des formations de D.C.A., des formations de transmissions, des formations techniques et des détachements de troupes à terre. Parmi les treize corps aériens de l'armée de l'air, on peut distinguer :

— Des corps aériens du type normal, numérotés de I à VII

— Des corps aériens spécialisés, numérotés de VIII à XIII.

Art.82: Un corps aérien normal est composé de:

1°) Formations aériennes :

— 1 escadrille de commandement.
— 1 groupe de reconnaissance lointaine.
— 1 escadrille de reconnaissance météorologique.
— 1 escadrille de liaison.

Un nombre variable d'escadres des différentes spécialités, par exemple :

— 1 ou 2 escadres de bombardement.
— 1 escadre de bombardement en piqué ou d'attaque ,au sol.
— 1 escadre de chasse lourde.
— 1 ou 2 escadres de chasse légère.

2°)  Formations de D.C.A. :

Ces formations constituent un Corps de Flag qui est sous les ordres du commandant de la flotte et comprend :

— 2 à 4 régiments de D.C.A.
— Un certain nombre de groupes autonomes, lourds, légers ou mixtes.
— Quelques groupes de projecteurs.

3°) Formations de transmissions aériennes :

— 1 régiment de transmissions.
— 1 ou plusieurs groupes autonomes.

4°) Formations techniques :

— 1 régiment de génie de l'Air .
— 1 ou plusieurs groupes autonomes de génie de l'Air.
— 1 E.-M. d'ingénieurs de l'Air.

5°) Détachements de troupes à terre :

Formant des compagnies de l'Air.

Art.83: Corps aériens spécialisés comprend:

Les six corps aériens numérotés de VIII à XIII étaient, au moins au moment de leur constitution, des corps aériens spécialisés :

Le VIII Corps aérien  était spécialisé dans le bombardement en piqué.

Le IX' Corps aérien est spécialisé dans la pose des mines. Il se déploie le long des côtes et est rattaché à la 3e Flotte.

Le Xe Corps aérien était spécialisé dans l'aviation maritimel et est rattaché à la  3e Flotte.

Le XIe Corps aérien groupait les divisions de parachutistes.

Le XIIe Corps aérien était spécialisé dans la chasse de nuit. Il compte  trois escadres de chasse de nuit formant les noyaux de trois divisions.

Le XIIIe Corps aérien groupait, les divisions terrestres de l'armée de l'air.

V.— DIVISIONS AÉRIENNES

Art.84: Les divisions aériennes sont de grandes unités tactiques dont la composition n'est pas fixe, mais qui sont moins importantes que les corps aériens. La division aérienne ne constitue pas une subdivision du corps aérien. Une ou deux divisions aériennes peuvent, parallèlement aux corps aériens, entrer dans la composition d'une flotte. Les Divisions aériennes 1 et 2 font ainsi partie de la 3e Flotte. Ces unités doivent être peu nombreuses (moins de sept).

Art.85: En plus des divisions aériennes, il existe des divisions aériennes spécialisées :

-Divisions de chasse de jour;
- Divisions de chasse de nuit;

VI. — GROUPEMENT D'UNITES

Art.86: Selon les besoins des opérations, des groupements d'unités, de structure variable, sont constitués sous les ordres d'un commandant. Le groupement lui-même porte le nom de Groupement d'unité suivi d'une indication relative au secteur où le groupement opère.

Certains de ces groupements sont spécialisés dans la chasse.

CHAPITRE   V
ORGANISATION DES UNITÉS AÉRIENNES PAR SPÉCIALITÉS.  

I. - GÉNÉRALITÉS.
II. - AVIATION   DE   BOMBARDEMENT.
III. - AVIATION   DE  CHASSE.
IV. - CHASSE DE  NUIT.
V. - ASSAUT ET CHASSE LOURDE.
VI. - AVIATION   DE  RECONNAISSANCE.
VII. - AVIATION   DE TRANSPORT.
VIII. - AÉRONAUTIQUE  NAVALE.

I - GÉNÉRALITÉS

Art.87: Les unités aériennes peuvent se diviser en grandes unités à composition variable (Flotte, Corps aérien, Division aérienne, Commandements spéciaux et petites unités à composition fixe, spécialisées dans une des subdivisions d'armes (chasse, bombardement, etc...).

Art.88: Les petites unités sont : l'escadrille, le groupe et l'escadre.

Art.89: L'escadrille est la plus petite unité organique de l'Armée de l'Air. Quelle que soit sa spécialité, elle a une dotation de 9 avions.

Art.90: Le. Groupe  est la plus petite unité tactique quelle que soit sa spécialité, il comprend 3 escadrilles plus une escadrille de commandement à 3 avions plus une en réserve, soit 30 appareils, plus 10 en réserve.

Art.91: L'escadre  comprend généralement trois groupes et une escadrille de commandement à 9 avions. (Les escadres de bombardement comprennent un 4e groupe qui est un groupe d'entraînement, certaines escadres ont même un 5e groupe).

Numérotation des unités.

Art.92: Les unités sont numérotées :

— En chiffres romains, pour les Corps aériens et les groupes.
— En chiffres allaouite, pour les Flottes, les escadres et les escadrilles.

Art.93: Les escadres sont désignées par les initiales de leur spécialité (E.B. = Escadre de Bombardement) suivi de leur numéro. Le numéro du groupe est placé devant.

Exemple : E.B. 26 = 26e escadre de bombardement.
III/C.G. 2 : 3e groupe de la 2e escadre de chasse.

Art.94: Les escadrilles d'une escadre sont numérotées à partir de 1 dans l'ordre des groupes (1er, 2ème, 3ème escadrilles pour le groupe I, etc...). Les escadrilles de commandement n'ont pas de numéro. Par contre toutes les escadrilles d'une escadre y compris les escadrilles de commandement ont une lettre distinctive généralement peinte sur le fuselage des appareils : les lettres A, B, C, D, E, F, G sont réservées pour les escadrilles de commandement, les suivantes pour les escadrilles normales.

- Escadrille de commandement d'escadre…  ................A
- Groupe   I. — Escadrille  de commandement   ............ B
- lre escadrille ............................. H
- 2e escadrille   ............................. K
- 3e escadrille   ............................. L

Groupe II. — Escadrille de commandement   ............C
- 4e escadrille   ................................ M etc...

Art.95: Les escadres, groupes et escadrilles sont toujours spécialisées dans une subdivision d'armes. Les subdivisions d'armes de l'Armée de l'Air Impériale sont :

— Le bombardement.
— Le bombardement en piqué.
— La chasse.
— La chasse de nuit.
— La chasse lourde.
— L'assaut.
— La reconnaissance.

Art.96: Outre ces spécialités il existe une catégorie appelée Unité pour les opérations particulières (u.o.p.) qui comprend les unités de transport de sauvetage en mer et de missions spéciales. Enfin il faut signaler les unités de l'Aéronautique navale.

II. — BOMBARDEMENT ET BOMBARDEMENT EN PIQUÉ.

Art.97: nL'organisation des unités de bombardement, de bombardement en piqué et de torpillage est la même.

L'escadre.

Art.98: L'escadre de bombardement se désigne par les lettres E.B. et l'escadre de bombardement en piqué par les lettres E.B.P.

Art.99: L'escadre de bombardement comprend trois groupes de combat (I, II, III) et un groupe d'entraînement (IV). Dans certaines escadres un 5e groupe a été constitué et a permis de porter à 4 le nombre des groupes de combat (I, II, III, IV).

Art. 100: Le groupe IV est toujours groupe d'entraînement  c'est dans ce groupe que les nouveaux équipages affectés à l'escadre sont entraînés avant d'être envoyés dans un des groupes de combat; les IV° groupes de chaque escadre sont généralement basés en Hyperborée ou du moins loin de la zone des combats.

Art.101: L'Etat-Major d'une escadre de bombardement se compose des officiers suivants :

— Le Commandant d'escadre généralement Colonel.
— L'Adjudant Major (Adjudant).
— L'officier d'Etat-Major adjoint.
— 1 officier mécanicien.
— 1 officier de navigation et radio.
— 1 officier de transmissions.
— 1 officier photographe.

Le groupe.

Art.102: Le groupe de bombardement comprend en plus de ses trois escadrilles et de l'escadrille de commandement

— 2 compagnies techniques.
— 1 compagnie de commandement.
— 1 section de transmissions.

Art.102: Le groupe jouit d'une autonomie complète et peut se déplacer par ses propres moyens : en cas de déplacements une des deux compagnies techniques part en échelon précurseur et attend l'échelon volant sur le nouveau terrain.

Art.103: L'Etat-Major du groupe comprend :

— Le Commandant de groupe (Lt-Colonel ou Commandant).
— L'Adjudant Major (Adjudant).
— 1 Commandant adjoint.
— 1 officier de navigation et radio.
— 1 officier de transmissions.
— 1 officier de justice militaire.
— 1 commissaire.
— 1 docteur.

Art.104: Tous ces officiers dépendent directement du commandement du groupe. D'autres emplois secondaires sont remplis par des officiers qui dépendent soit directement du Commandant de groupe, soit d'un des officiers précédents. Ces officiers sont :

— L'officier d'armement.
— L'officier photographe.
— L'officier des sports.
— L'officier de la bibliothèque.
— L'officier de la propagande et presse.
— L'officier d'assistance morale.

Art.105: L'Adjudant-Major est l'adjoint du Commandant de groupe en tant que Commandant de terrain. Il est chargé de la discipline générale, du service intérieur, du contrôle du personnel, etc…

Art.106: Le Commandant adjoint  est un officier choisi avec soin par le Commandant parmi les officiers du groupe. Il s'occupe de l'organisation générale du groupe, de l'entraînement du personnel, de l'instruction des officiers, des exercices divers, des déplacements, de l'emploi de la compagnie de commandement et du groupe en général.

Art.107: L'officier mécanicien est le conseiller technique du Commandant. Il est responsable de tout le matériel en compte à l'unité; il surveille tous les services techniques du groupe et expédie toute la correspondance technique.

Art.108: L'officier de navigation et radio est chargé de toutes les questions concernant la navigation : instruction et entraînement des équipages, stockage et distribution des cartes, contrôle des instruments de bord, signaux d'identification radio, météo, etc...

Art.109: L'officier de transmissions est chef de la section de transmissions du groupe; il a la responsabilité de tout le réseau de transmissions téléphoniques et radio du groupe, de l'instruction du personnel et de tout le matériel radio de bord.

Art.110: L'officier de justice militaire s'occupe de toutes les questions de sécurité militaire, de justice militaire et de contre-espionnage.

Art.111: Le Commissaire est un fonctionnaire qui a rang de capitaine et qui s'occupe du ravitaillement en vivres et en habillement, du casernement et de la caisse du groupe.

Art.112: Le Docteur dirige l'infirmerie du groupe : il a sous ses ordres une équipe d'infir­miers et de brancardiers.

Art.113: L'officier d'armement peut dépendre soit directement du Commandant, soit de l'officier mécanicien. Il a la charge d'entretenir et de surveiller les dépôts de munitions du groupe, de surveiller l'entretien des armes, de gérer le matériel d'armement, de donner des prescriptions sur le maniement des armes et la manutention des munitions, etc...

Art.114: L'officier photographe est un officier qui a déjà d'autres attributions. Ses attributions sont assez réduites, car le groupe ne possède pas, en principe, de laboratoire photo, mais simplement un matériel restreint permettant le développement et le tirage. Les travaux photographiques plus importants sont faits dans les laboratoires photo des bases aménagées.

Art.115: L'officier des Sports est également un officier ayant un autre emploi; il organise le terrain de sports de la base, décerne les brevets de sports, organise des matches à l'intérieur du groupe ou avec d'autres imités.

Art.116: L'officier chargé de la bibliothèque, s'occupe de l'approvisionnement de la bibliothèque et de l'entretien des livres.

Art.117: L'officier de propagande et de presse organise des manifestations de propagande et transmet à la presse locale des articles de propagande sur le groupe.

Art.118: L'officier d'assistance morale est chargé de toutes les questions concernant le bien-être et le moral du personnel.

Art.119: Les deux compagnies techniques sont commandées chacune par un capitaine assisté de 2 ou 3 sous-officiers. Elles encadrent tous les spécialistes non P.N. du groupe. Elles sont composées de trois sections appelée :

— Manutention et entretien des appareils.
— Atelier réparations.
— Mécaniciens spécialistes.
— L'atelier réparations commandé par un adjudant comprend 25 à 30 hommes qui font les petites réparations.
— La section des mécaniciens spécialistes comprend 2 mécaniciens cellule et 2 mécaniciens moteur par avions, plus un mécanicien « Instrument de bord », un mécanicien électricien, 2 monteurs radio, un mécanicien « circuits hydrauliques » et un certain nombre d'armuriers.

Art.120: La compagnie de commandement comprend tout le personnel divers nécessaire à la bonne marche du groupe (secrétaires, etc...). Elle est commandée par le Commandant adjoint.

Art.121: Le matériel roulant dont est doté le groupe se compose de :

— 1 camion lourd atelier.
— 2 camions légers atelier.
— 20 Tracteurs.
— 30 camions,
— 16 voitures.
— 1 autobus.[/b]

_________________
Son Altesse Sérénisssime Charles de  Philokales

Prince de Philokales;
Duc de Neopatrie et du Tsarat;
Duc d'Edesse;
Marquis d' Askalon etc...;
Comte Patrice de Jaffa etc...;
Comte de Valénie etc...;
Vicomte de Tortose etc...;
Baron de Gibelet etc...;
Bouleutes;
Maréchal de l'Air;
Curopalate auprès du Protocuropalate en charge de la défense en charge de l'Aéronautique
Grand Cordon de l'Ordre du Griffon d'or;
Croix de 1ere Classe avec Epées et Grand-Croix en or de l'Ordre de la Maison Tzamantouros;
Commandeur Grand-Croix de l'Ordre de Konstantinos III;
Commandeur Grand-Croix de l'Ordre Impérial du Mérite;
Commandeur Grand-Croix de l'Ordre de Saint-Georges;
Croix de Saint-Michel;
Commandeur Grand-Croix de l'Ordre du Mérite Militaire;
Croix Militaire;
Médaille des Blessés;
avatar
Charles de Philokales

Date d'inscription : 26/12/2016
Messages : 16
Localisation : Neopatrie
Age : 53
Taureau Serpent
Points : 58
Réputation : 0

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Proposition de novelle] N° Avg-004- Fixant Organisation de l'Armée de l'Air Impériale

Message par Charles de Philokales le Mar 14 Aoû - 3:34

L'escadrille.

Art.122: Les effectifs d'une escadrille de bombardement varient suivant le type d'appareils utilisés. Pour les escadrilles dotées de bombardiers légers ou moyens ou autres appareils quadriplaces, les effectifs sont les suivants :

— 12 pilotes : le Commandant d'escadrille, 2 à 5 officiers et 6 à 9 sous-officiers.
— 12 observateurs : 9 officiers et 3 sous-officiers.
— 13 radios : 1 adjudant radio responsable devant l'officier de transmissions et 12 radionavigants,
— 13 mécaniciens : un Adjudant mécanicien chef de hangar et 12 mécaniciens tireurs navigants.
— 5 armuriers : un Adjudant et 5 armuriers.
— Une trentaine de divers : un Adjudant, un sous-officier, un comptable, 2 secrétaires, 3 garde-magasins et 20 à 25 chauffeurs.

Art.123: Ce personnel est le personnel organique de l'escadrille, compte non tenu des spécialistes des Compagnies techniques qui travaillent sur les avions au sol, mais ne sont pas navigants. Le nombre de ces spécialistes n'est pas contant : l'officier qui dirige les mécaniciens des compagnies techniques répartit chaque matin les spécialistes entre les différentes escadrilles suivant le travail à faire; en moyenne le nombre de spécialistes mis à la disposition d'une escadrille est de l'ordre de 75.

Art.124: Les officiers de l'escadrille se répartissent dans les différents emplois suivants :

— Officier de l'Unite pour les Opérations Particulières U.O.P., officier le plus ancien après le Commandant d'escadrille : il exerce les fonctions de Commandant en second; aidé d'un Adjudant, il commande tout le personnel « divers » de l'escadrille et tient les graphiques d'activité de l'unité.

— Officier technique, officier pilote confirmé qui contrôle le travail des mécaniciens et s'occupe de tout le matériel volant.

— Officier de navigation, qui prépare les itinéraires et s'occupe de l'instruction du personnel au point de vue de la navigation aérienne.

— Officier radio, officier P.N. qui contrôle le travail des radionavigants et fait de petits cours aux pilotes et aux observateurs sur le service radio.

— Officier d'armement.

— Officier des bombes.

— Officier chargé de l'instruction militaire.

— Officier des Sports.

III. — CHASSE

Art.125: Les escadres de chasse sont désignées par les lettres : E.C.

Art.126:— L'organisation des unités de chasse est analogue à celle des unités de bombardement, mais les effectifs des escadrilles sont évidemment moindres : le personnel navigant est réduit aux pilotes qui sont toujours 12 : le Commandant d'escadrille, 2 officiers et 9 sous-officiers.

Art.127: Pour l'emploi tactique, les escadrilles se subdivisent en patrouille de 2 appareils, l'un attaquant et l'autre défendant et en essaim, double patrouille.

IV. — CHASSE DE NUIT

Art.128: Les escadres de chasse de nuit se désignent par les lettres E.C.N.

Art.129: Un Corps aérien de chasse de nuit, se compose de:

— 3 escadres de Chasseur de nuit.
— 1 groupe de bombardier de nuit.
— 3 régiments de projecteurs.
— 3 régiments de transmissions.
— Un nombre variable d'escadrilles autonomes réparties sur le territoire d'Hyperborée.
— Une école de spécialisation et un Corps de radiodétection.

Art.130: Les escadrilles de chasse de nuit sont dotées de 15 dont 3 en réserve.

V. — ASSAUT ET CHASSE LOURDE

Art.131: Les unités d'assaut et de chasse lourde sont organisées comme les unités de bombardement L'échelon organique le plus élevé est l'escadre qui ne comporte souvent que 2 groupes.

VI. — RECONNAISSANCE

Art.132: Dans la reconnaissance l'échelon organique le plus élevé est le groupe. Les groupes de reconnaissance étaient autrefois de deux types : les groupes H de reconnaissance tactique et les groupes F  de reconnaissance lointaine. Ces groupes étaient mis à la disposition de l'Armée de Terre.

Art.133: Un Général de l'Armée de l'air commandait l'ensemble.

Art.134: L'escadrille de reconnaissance est une unité autonome qui peut vivre par ses propres moyens. Elle comprend on plus du P.N. environ 160 sous-officiers et hommes de troupe parmi lesquels une vingtaine de photographes. Elle est équipée pour le développement, le tirage et l'exploitation des photographies aériennes.

VIl — AVIATION DE TRANSPORT

Art.134: Les avions de transport de l'Armée de l'air sont répartis entre les différentes unités (chaque escadrille en possédait deux). Toutefois tous  les avions de transports peuvent être regroupés aux échelons supérieurs et organisés en unités à la disposition du commandement.

Art.135: Ces unités de transport ont la même organisation que les unités de bombardement (escadrille, groupe, escadre). Dans des périodes de crise, certaines escadres de bombardement ont même été classées K.G.Z.B.V. et ont été utilisées par le Haut Commandement pour effectuer des transports de -troupe importants.

VIII — AÉRONAUTIQUE NAVALE

Art.136: Tonte l'aviation mise à la disposition de la Marine est placée sous le commandement d'un Général de l'Armée de l'air rattahé à la Marine Impériale. L'ensemble de ces unités s'appellera  Aéronautique navale, qui comprend :

— Des unités entières.
— Et des unités embarquées.
— Les unités côtières peuvent être équipées d'hydros à coques, d'hydros à flotteurs ou de « terrestres».
— Les unités embarquées sont de deux types : escadrilles de bord, équipes d'hydravions catapultables (2 ou 3 appareils pour les croiseurs, 4 pour les navires de ligne) et groupes T  destinés aux porte-avions étaient prévues 5 escadrilles comptant au total 43 appareils de divers types.

MANDE et ordonne à tous les corps administratifs et tribunaux, que les présentes ils fassent consigner dans leurs registres, lire, publier et afficher dans leurs Nomes, Démes et ressorts respectifs, et exécuter comme loi de l'Autocratie: en foi de quoi nous avons signé ces présentes, auxquelles nous avons fait apposer le sceau de l'État.

Donné à Byzas, le quatorzième jour d'Abgoustos  de l'an de Grâce 1938, de notre règne le premier.

Pour le Curopalate

_________________
Son Altesse Sérénisssime Charles de  Philokales

Prince de Philokales;
Duc de Neopatrie et du Tsarat;
Duc d'Edesse;
Marquis d' Askalon etc...;
Comte Patrice de Jaffa etc...;
Comte de Valénie etc...;
Vicomte de Tortose etc...;
Baron de Gibelet etc...;
Bouleutes;
Maréchal de l'Air;
Curopalate auprès du Protocuropalate en charge de la défense en charge de l'Aéronautique
Grand Cordon de l'Ordre du Griffon d'or;
Croix de 1ere Classe avec Epées et Grand-Croix en or de l'Ordre de la Maison Tzamantouros;
Commandeur Grand-Croix de l'Ordre de Konstantinos III;
Commandeur Grand-Croix de l'Ordre Impérial du Mérite;
Commandeur Grand-Croix de l'Ordre de Saint-Georges;
Croix de Saint-Michel;
Commandeur Grand-Croix de l'Ordre du Mérite Militaire;
Croix Militaire;
Médaille des Blessés;
avatar
Charles de Philokales

Date d'inscription : 26/12/2016
Messages : 16
Localisation : Neopatrie
Age : 53
Taureau Serpent
Points : 58
Réputation : 0

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Proposition de novelle] N° Avg-004- Fixant Organisation de l'Armée de l'Air Impériale

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum